ARTMEMO
Estampes japonaises
du 17ème au 20ème siècle
Accueil Comment passer une commande ? Contact Plan du site Actualités Biographies d'artistes Définition du Shin-Hanga
             


Estampes de Shiro
en vente

     
Estampes en vente
- Nouvelles estampes
- Hasui Kawase
- Shiro Kasamatsu
- Goyo Hashiguchi
- Toshi Yoshida
- Yoshitoshi
< Portraits de femmes
--Kyoto, maîtres Shin hanga
- Estampes Ukiyo-e
--Hiroshige
-- Hokusai
- Chats, chiens et carpes
- L'oiseau en estampe
- Le cheval en estampe
- La neige en estampe
- Estampes étranges
- Estampes érotiques
- Estampes historiques
- Very Important Prints
- Estampes en noir et blanc
- Peintures à l'encre
- Collection Robert Muller
< Photographies japonaises
 
Divers
--Biographies d'artistes
- Documentation estampes
- Plan du site
 


SHIRO KASAMATSU

une astuce pour dater les estampes publiées par Unsodo

L'autre grand dessinateur d'estampes japonaises du 20ème siècle

Sa formation

Né dans le quartier d'Asakusa à Tokyo, Shiro Kasamatsu
(1898-1991) commence ses études artistiques vers l'age de 13 ans. En 1911, il devient un élève de Kiyokata Kaburagi un peintre célèbre, maitre de Bijin-ga (estampes représentant de " belles femmes ") qui sera aussi le professeur d'Hasui Kawase. Avec son maître, Il étudie la peinture japonaise traditionnelle (Nihon-ga) mais, contrairement à lui, il travaille surtout le paysage. C'est Kiyokata qui lui choisit son nom d'artiste " Shiro ". En fait, le prénom de naissance que porte Kasamatsu est également Shiro mais il s'écrit avec des caractères différents. Il s'agit donc d'une orthographe alternative pour la même prononciation.

La rencontre avec Shozaburo Watanabe

Les peintures du jeune Shiro sont présentées dans plusieurs expositions prestigieuses dont l'exposition de l'Académie Impériale. C'est dans l'une de ces expositions que l'éditeur Shozaburo Watanabe les remarque. Celui-ci lui propose en 1919 de dessiner des estampes pour lui. Sans doute Kiyokata favorise-t-il la rencontre avec Watanabe comme il avait fait pour Hasui Kawase et Ito Shinsui, un autre grand dessinateur du Shin-Hanga. Sa première estampe " Jour de vent au début de l'été " est publiée la même année (1919).
Entre 1919 et 1923, Shiro dessine plusieurs estampes de paysage pour Watanabe mais tous les blocs de bois gravés pendant cette période brûlent dans l'incendie qui suit le tremblement de terre de 1923 qui détruit 70% de la ville de Tokyo. Ces estampes sont donc très rares et très chères.

La collaboration entre Shiro et Watanabe durera en fait de 1919 jusqu'aux années 40. Pendant cette période, Shiro dessine au total 50 estampes pour Watanabe.
Ses paysages décrivant des vues romantiques traditionnelles du Japon sont très appréciés par les collectionneurs étrangers. Comme Hasui Kawase, Shiro Kasamatsu démontre sa virtuosité dans les scènes de pluie et de neige ainsi que dans les scènes nocturnes.



Shiro Kasamatsu - Bambous en été 1954
Editeur Unsodo

 

La collaboration avec l'éditeur Unsodo

En 1939, Shiro dessine la série des huit vues de Tokyo mais seulement 4 estampes en sont tirées car sa collaboration avec Watanabe est proche de la fin. En effet, Watanabe ne donne pas à son artiste l'autonomie dans la création dont il a besoin. Par ailleurs, Shiro est de plus en plus attiré par l'indépendance dont les dessinateurs du mouvement Sosaku-hanga " gravures créatives ", qui gravent, impriment et publient eux-même leurs estampes, bénéficient.

Après la deuxième guerre, il cesse donc de travailler avec Watanabe mais il s'écoule presque 10 ans avant qu'il ne commence à produire ses propres estampes. Dans l'intervalle, il collabore avec la maison d'édition Unsodo appartenant à la famille Yamada de Kyoto pour laquelle il va dessiner une centaine d'estampes du début des années 50 jusqu'en 1960. Elles représentent des oiseaux et des animaux, des Bijin-ga, des paysages et des " vues célèbres ".
La plupart des estampes publiées par Unsodo sont très belles et soutiennent la comparaison avec celles réalisées avec Watanabe.

Une astuce pour dater les estampes de Shiro chez Unsodo :

Quand Shiro quitte Unsodo vers 1960, les blocs de bois restent en possession de l'éditeur mais la date d'édition gravée dans la marge de gauche est grattée. Aussi les estampes qui possèdent une date dans la marge de gauche sont dites "Premières impressions" et toutes les éditions réalisées après le départ de Shiro, donc sans mention de la date, sont dites " Impressions tardives ". La présence ou l'absence de date dans la marge donne donc un indice important pour dater l'estampe : soit entre 1950 et 1960, soit après 1960.

(NB : La date imprimée sur une estampe japonaise est soit celle de la réalisation du dessin, soit celle de la gravure des bois.)




Shiro Kasamatsu - La mer d'Echigo 1957 Editeur Unsodo
 

 

Retour en haut de la page
 

Shiro et le Sosaku-Hanga

A partir de 1955, Shiro est prêt à tester l'autonomie complète. Il commence à graver et à imprimer ses propres dessins en un nombre limité d'exemplaires numérotés. Il signe ses estampes en lettres romanes. La signature est le plus souvent sur le dessin (et plus dans la marge). Les sujets sont des paysages et beaucoup de kacho-e (images d'oiseaux et de fleurs).
Il crée à peu près 80 estampes gravées et imprimées par ses soins entre 1955 et 1965. Son style se rattache alors au mouvement Sosaku-Hanga (" gravures créatives "), un style moins raffiné, plus géométrisant et plus occidental mais avec parfois des fulgurances.

 
Shiro Kasamatsu - Kinokunizaka à la saison des pluies 1938
Editeur Watanabe
 
Retour en haut de la page
     
     
>>>>Accueil / Historique / Exposition / Plan du site / F.A.Q. estampes / Ventes : Hasui Kawase / Shiro Kasamatsu / Conditions ventes / Contact
 
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
 
 

 

Web Statistics