ARTMEMO
Estampes japonaises
du 17ème au 20ème siècle
Accueil Comment passer une commande ? Contact Plan du site Actualités Biographies d'artistes Définition du Shin-Hanga
             



Signature : Hasui
Sceau : Sui
     
Estampes en vente
- Nouvelles estampes
- Hasui Kawase
- Shiro Kasamatsu
- Goyo Hashiguchi
- Toshi Yoshida
- Yoshitoshi
< Portraits de femmes
--Kyoto, maîtres Shin hanga
- Estampes Ukiyo-e
--Hiroshige
-- Hokusai
- Chats, chiens et carpes
- L'oiseau en estampe
- Le cheval en estampe
- La neige en estampe
- Estampes étranges
- Estampes érotiques
- Estampes historiques
- Very Important Prints
- Estampes en noir et blanc
- Peintures à l'encre
- Collection Robert Muller
< Photographies japonaises
 
Divers
--Biographies d'artistes
- Documentation estampes
- Plan du site
 

HASUI KAWASE

Estampes d'Hasui en vente

Nom et prénom de naissance : Kawase Bunjiro
Nom d'artiste : Hasui

Le plus grand dessinateur d'estampes japonaises du 20ème siècle

Sa formation

Hasui Kawase (1883-1957) est né à Tokyo. Il est le fils d'un marchand. Il est formé, adolescent, par un peintre peu connu. Sa famille veut qu'il prenne la succession de son père à la tête de l'entreprise familiale et ne comprend pas ses ambitions artistiques. Le conflit est résolu par la faillite de l'affaire.

A l'âge de 25 ans, Hasui demande au grand peintre Kiyokata Kaburagi de le prendre comme élève mais celui-ci considére qu'Hasui est trop vieux et refuse. Le jeune homme revient le voir deux ans plus tard après avoir travaillé d'arrache-pied avec un peintre graveur avec lequel il a pratiqué l'aquarelle et la peinture à l'huile dans le style occidental. Son talent est tel qu'il est accepté par le maître.
L'éditeur Shozaburo
Watanabe le remarque en 1918 à une exposition sur les élèves de Kiyokata Kaburagi.


La collaboration avec Watanabe

La collaboration entre Hasui Kawase et Shozaburo Watanabe, l'éditeur, génial initiateur de l'estampe
Shin-Hanga, est étroite de 1918 à 1957, année de la mort d'Hasui.


Hasui dessine d'abord 96 estampes entre 1918 et 1923, publiées par Watanabe. La plupart sont exportées aux U.S.A. Le 1er septembre 1923 le tremblement de terre qui détruit Tokyo et fait
140 000 morts oblige Watanabe et Kawase à repartir à zéro. Celui-ci a perdu son domicile et ses carnets de croquis dans la catastrophe. Tous les bois de ses estampes sont détruits et certains seulement seront regravés.

En 1930, avec l'aide de Watanabe, Hasui expose 92 estampes au Museum of Art de Toledo, ce qui lui permet de se faire reconnaître, hors du Japon, comme le spécialiste de l'estampe de paysage. Hasui réalisera plus de 400 dessins d'estampes pour Watanabe entre 1923 et 1957.



Hasui Kawase - La passe de Karikachi 1932

Le style d'Hasui Kawase

Hasui a passé la majeure partie de sa vie à parcourir le Japon avec son carnet de croquis à la main afin de saisir sur le motif les sites remarquables de son pays. Il voyage d'auberge en auberge et, de retour à Tokyo, donne aux graveurs et aux imprimeurs ses dessins. Ceux-ci les transforment alors en estampes.

Hasui a toujours été très impliqué dans le processus de réalisation, travaillant sans cesse au coté des deux corps de métiers. Le résultat est ainsi toujours issu d'un travail d'équipe mêlant dessinateur, graveur, imprimeur, éditeur. Watanabe, recherchant toujours la perfection, est particulièrement présent pour donner la touche qui va permettre à l'estampe d'avoir du succès. Hasui lui-même disait que c'était l'intervention de Watanabe qui influençait le résultat final.

Hasui Kawase est le spécialiste des paysages au clair de lune et le seul capable de capter la différence de luminosité entre une lune d'hiver et une lune de printemps. C'est aussi un maître de la représentation des effets atmosphériques, de la neige et de la pluie. Il excelle à représenter la façon dont la lumière du soleil ou de la lune joue sur le sol à travers la végétation. Ses paysages portent toujours le nom d'un lieu, comme il est de tradition dans l'estampe japonaise.


Nommé "Trésor national vivant" en 1956


En 1956, le gouvernement japonais lui décerne le titre de Trésor national vivant pour l'estampe intitulée " Le temple Zozo-ji à Shiba sous la neige " (voir image ci-contre). Elle représente le temple, lieu de sépulture des Shoguns Tokugawa, sous une tempête de neige. Elle est imprimée la première fois en 1925.

Il est le premier à avoir reçu cette récompense exceptionnelle qui est la plus grosse distinction qu'un artiste peut recevoir dans la période après guerre. Il est mort un an après, à l'âge 74 ans.



Hasui Kawase - le temple Zojo-ji à Shiba sous la neige 1925
 

Collectionner les estampes d'Hasui Kawase

Hasui Kawase a dessiné au total 600 estampes, de 1918 à 1957, dont 550 publiées par Watanabe du vivant de l'artiste ou en tirages posthumes. Certaines ont été imprimées jusqu'à 3000 exemplaires, toujours avec les bois originaux. Les estampes d'Hasui sont aujourd'hui très demandées par les collectionneurs du monde entier.

Les prix vont de quelques centaines à plusieurs milliers de dollars. Dans ce dernier cas, les estampes ont été réalisées avant le tremblement de terre de 1923. En dehors de l'état de conservation, qui est toujours un facteur primordial d'estimation, le prix dépend de la date d'impression de l'estampe. On distingue 5 périodes d'édition, du montant le plus élevé au prix le plus abordable :

1. Avant le grand tremblement de terre du Kanto (septembre 1923), période la plus chère et la plus recherchée car les blocs originaux ont été détruits dans la catastrophe;
2. Du tremblement de terre de 1923 à la guerre de 1945;
3. De 1945 à la mort d'Hasui en 1957;
4. De 1958 à 1988, la période des "premières" impressions posthumes;
5. A partir de l'ère Heisei actuelle qui commence en 1989.
Concernant les impressions Heisei : elles sont faites toujours d'après les blocs originaux dans les ateliers de Shozaburo Watanabe à Tokyo, dirigés par son petit-fils Shoichiro. Elles sont réalisées de façon entièrement artisanale suivant le processus traditionnel. Elles n'ont aucun problème d'état et leur prix est très abordable. Elles sont en vente sur ce site.

La date portée en marge de l'estampe et qui accompagne le titre dans les catalogues et sur ce site est celle de la toute première impression de l'estampe. Ce sont les sceaux de l'artiste et de l'éditeur qui permettent le plus souvent de dater une impression.


Hasui Kawase - Le mont Fuji vu du pont de Tagonoura sous la lune 1930
Estampes d'Hasui en vente
 
 
 
 
Estampes Shin hanga Estampes du 19ème siècle Estampes par thèmes Documentation sur l'estampe Pages pratiques
Hasui Kawase
Shiro Kasamatsu
Goyo Hashiguchi
Toshi Yoshida
Kyoto, maîtres Shin hanga
Collection Robert Muller
Définition du Shin-Hanga

Very Important Prints
Estampes Ukiyo-e
Hiroshige
Hokusai
Yoshitoshi

Nouvelles estampes

Photographies du 19è siècle

Photos japonaises en vente
(site www.photogamme.com)

Portraits de femmes dans la photographie ancienne
Portraits de femmes
Chats, carpes en estampe

L'oiseau en estampe
Le cheval en estampe
La neige en estampe
Estampes étranges
Estampes érotiques
Estampes historiques
Estampes en noir et blanc
Peintures à l'encre

F.A.Q. sur les estampes
Guide encadrement
Photos d'estampes encadrées
Réalisation d'une estampe
Documentation estampes

Documentation sur La photographies japonaise

Histoire de la photographie japonaise ancienne
(site www.photogamme.com)

Accueil
Plan du site
Comment commander une estampe

Contact

100 avis de clients
Actualités
Mentions légales

ArtMemo - Estampes japonaises et photographies japonaises anciennes © 2009 - 2017