Dos de l'estampe
     

Une estampe d'Utamaro (1753-1806),
nom de famille Kitagawa

Beauté se regardant dans un miroir

Réédition ancienne (entre 1960 et 1970) avec des bois regravés

Editeur : Yuyudo (Cachet dans la marge de droite)

Artisan graveur : Kentaro MAEDA
N en 1891 et graveur de Paul Jacoulet de 1935 1960

Artisan imprimeur : Ritsuzo SATO
(Noms du graveur et de l'imprimeur dans la marge de gauche)

Etat : Parfait.

Technique particulière : gaufrage sur les parties blanches du kimono, poudre de mica sur le miroir pour restituer sa brillance.

Format oban : 40,6 cm x 27,7 cm (UK388)

Yuyudo est une maison d'édition d'estampes japonaises déjà installée à Tokyo au début des années 1920. Dès ses débuts, elle est reconnue pour son respect des techniques traditionnelles à une époque où certains éditeurs recherchent plutôt la facilité pour un profit immédiat.
Au tournant des années 1950, quand l'intérêt pour les estampes Ukiyo-e renaît, elle se spécialise dans les rééditions d'estampes des grands artistes de l'âge d'or. Elle embauche les meilleurs artisans graveurs et imprimeurs en activité qui s'illustrent à cette époque dans l'estampe Shin hanga.

Cette estampe est une réédition ancienne.

Les rééditions sont réalisées avec les méthodes traditionnelles chez des éditeurs qui sont à la fois des érudits et des artistes.
Le modèle n'est pas, dans ce cas, le dessin de l'artiste mais un tirage original d'époque. Un artisan graveur a gravé les blocs de bois : un bloc de bois pour le trait de contour puis un par couleur. Le travail de gravure est effectué trait pour trait.
Ensuite, un artisan imprimeur a encré le bloc gravé portant le motif de la couleur à poser la première. Il a imprimé le papier végétal de façon traditionnelle par application de la feuille sur le bloc encré et frottage au baren (tampon fait de lamelles de bambou) sur le dos de la feuille pour faire pénétrer l'encre dans les fibres. Il a répété cette action autant de fois qu'il y a de couleurs en pratiquant ainsi de la teinte la plus sombre à la teinte la plus claire.
Ces estampes ont l'avantage d'être identiques aux originaux qui peuvent valoir actuellement plusieurs milliers d'euros.

Retour aux portraits de femmes en estampe japonaise

Retour aux estampes Ukiyo-e en vente

<<<<<<<
 

<<

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

     
           

         
           
         
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
  xxxxxx        
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
Web Statistics